La Roche Ecrite

La Roche Ecrite

SIGNY-L'ABBAYE : UN ORGASME DANS LES POMMES.

  Mardi-Gras, 13 février 2018.

  Mardi-Gras, oui, mais personne n'y pense plus. Hormis en regardant à la télé les images du carnaval de Venise : une irruption du temps de Casanova entre les rencontres de Davos et les Jeux Olympiques d'hiver.

  Pour demain, n'en parlons pas : le Mercredi des Cendres sombrera dans un abîme d'oubli puisque ce sera la Saint-Valentin ! Amoureuses et amoureux , souvenez-vous pourtant que vous êtes poussière et que vous retournerez en poussière...Toutes les roses, tôt ou tard, finiront en chrysanthèmes...Flaubert, lui, était d'une lucidité mortuaire : il disait qu'il ne pouvait regarder une femme nue sans penser à son squelette.

  Fin de mon sermon.

  En arrivant à Signy-l'Abbaye, ce matin, je repensai à un passage un peu leste d'Albane qui se situe dans un verger de cette bourgade ardennaise, en octobre 1968, au moment de la récolte des pommes. Je me permets de me citer :

  " La cueillette commence par les basses branches. Ils croquent chacun une alexandre, puis Albane propose à Philippe de monter sur l'escabeau. Il devra aussi le tenir pour assurer sa stabilité. Pour l'autre arbre, les rôles s'inverseront.

  Comme Albane porte une jupe très courte et qu'elle est sans collant, Philippe ne peut s'empêcher de lever les yeux vers son slip et l'arrondi de ses fesses. Dès ses premières caresses, ils sont pris tous les deux d'un désir irrépressible. Albane a compris. Elle descend, regarde à droite et à gauche s'il n'y a personne dans les propriétés voisines. Et aussitôt elle s'allonge dans l'herbe.

  - Viens, mon bel amour, dit-elle. Mais dépêchons-nous !

  C'est loin d'être une union charnelle romantique et dans les règles de l'art. Plutôt un va-et-vient vif, une éjaculation brûlante qui arrache à Philippe un gémissement doux pendant qu'Albane se crispe. Un orgasme à la sauvette."

  Ce matin, vers neuf heures, rien n'encourage à faire des galipettes dans les vergers de Signy : ils sont couverts de givre, d'un vert laiteux et glacé. Et la bise siffle dans les branches tordues des pommiers. 

  Au parking de la Vénerie, où je quitte ma voiture, c'est l'euphorie marcheuse qui me reprend soudain, après deux mois de mélancolie au coin du feu et d'ankylose consolée au cognac. J'ai de la pluie et de la boue une répulsion qui grandit à mesure que les hivers passent. Il me faudrait toujours, sinon de la chaleur, du moins des sols secs et des ciels lumineux. Je suis fait pour vieillir à Valensole ou à Barcelonnette, dans les Basses-Alpes...J'ai bien dit "les Basses-Alpes". Les "Alpes de Haute Provence", je laisse ça aux gens du commun.

  En deux heures, je parcours les huit kilomètres de ma bouche familière. Sans jamais quitter le règne des arbres. Hêtres et érables. Chênes et merisiers. Comme les sous-bois sont encore enneigés, je me repais de la sublime harmonie du blanc mat des sols et du roux des feuillages marcescents : elle m'évoque les paysages hivernaux que Gustave Courbet peignit à Ornans et dans le Jura suisse. Et dans chaque clairière, les yeux clos et le visage tendu vers le divin soleil, je m'offre une petite cure de luminothérapie.

  " Tu trouveras quelque chose de plus dans les forêts que dans les livres. Les arbres et les pierres t'enseigneront ce qu'aucun maître ne te dira." : c'est une réflexion de saint Bernard de Clairvaux, qui encouragea la fondation de l'abbaye de Signy, à son ami l'Anglais Henri Murdach, abbé de Vauclair. La lettre date de 1138, soit trois ans après la fondation de Signy, qui eut lieu officiellement le 25 mars 1135.

  Au retour j'achète mon pain au Fournil de l'Abbaye, sur la grand-place de Signy.

  Et je regagne mes pénates en écoutant Allegretto, l'émission de France Musique animée chaque matin par Denisa Kerschova. Sa sélection d'aujourd'hui, bien sûr, tourne autour du carnaval et du Mardi-Gras. Mais c'est la voix de la présentatrice qui m'enchante : cette mélodie et ces inflexions slaves qui font de la langue française la quintessence absolue de la beauté.

 



13/02/2018
1 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 91 autres membres