La Roche Ecrite

La Roche Ecrite

POLNAREFF CHANTERAIT...

 

 

 

   L'aurore

   Dans sa nudité de paille et de marjolaine

   De ses doigts de rose effeuillerait le matin

 

   Tu serais l'homme de tous les pays

   De toutes les étreintes

   Orpailleur en toute rivière

   Vagabond proscrit par ceux qui sentent le suint

   Païen suprême sur la chevauchée des monts

 

   Et sous tes pas la draille blanche sonnerait

   Et tu aurais vingt ans

   Et très loin du fond herbeux du silence

   Polnareff chanterait...

 

  

  

  

 

 



16/08/2014
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 75 autres membres